Acheter un terrain : comment éviter les mauvaises surprises ?

Publié le : 17 mai 20224 mins de lecture

Pour construire la maison de vos rêves, vous devez acheter le bon terrain. L’objectif est de trouver l’endroit idéal pour construire votre projet immobilier. Le choix d’un terrain n’est pas une tâche facile, il est donc important d’avoir un minimum de connaissances pour ne pas le regretter après la construction. Avant de passer à l’acte, voici quelques précautions à garder à l’esprit pour ne pas vous retrouver dans le pétrin.

S’informer sur les règles du PLU (Plan Local d’Urbanisme)

Pour construire une maison, il faut un terrain. Une fois que vous avez trouvé un terrain adéquat, vous devez vous familiariser avec les règles d’urbanisme qui lui sont applicables : le PLU contient des règles relatives aux parcelles (la surface de plancher) et aux bâtiments (les restrictions de hauteur). Le PLU permet également d’obtenir des parcelles dans des zones jugées urbanisables par la mairie, plutôt que sur des terres agricoles où le développement résidentiel est pratiquement impossible, etc.

Le bornage : faire appel à un géomètre pour délimiter le terrain

Techniquement, le réenregistrement des terres n’est pas obligatoire. Toutefois, les conflits avec les voisins doivent être évités. Il est donc conseillé de faire appel à un géomètre pour délimiter le terrain avec les propriétaires voisins et établir ses limites. Ainsi, l’installation de la clôture se fera sans risque. Vous devez demander au vendeur de procéder au bornage du terrain avant de signer le contrat. Cela vous permettra de mieux comparer les différentes parcelles et leur taille avant de faire votre choix. Dans le cas contraire, si le contrat préliminaire de vente et l’acte de vente ne stipulent pas que le terrain doit être délimité dans un délai d’un mois à compter de la signature du contrat de vente définitif, le vendeur peut intenter une action en résiliation du contrat. C’est-à-dire la vente d’un terrain sans délimitation entraîne l’annulation de la transaction par le vendeur, car l’acheteur peut résilier l’accord sans pénalité.

Étude du sol : choix de terrain à bâtir

Pour éviter d’autres contraintes financiers lors de la construction et pour garantir la qualité à long terme de votre future maison, une étude du sol devrait toujours être effectuée lors de l’achat d’un terrain à bâtir. Un ingénieur géotechnicien professionnel déterminera les propriétés mécaniques du sol destiné à la construction dans trois domaines : la structure du sol, la résistance du sol et la présence éventuelle d’eau. Sur la base de ces caractéristiques, l’architecte ou l’entrepreneur du projet de construction peut prévoir le tassement et estimer la profondeur, les caractéristiques et la perméabilité des fondations. En cas de doute, commandez une étude plus détaillée et comparez les avis de différents experts. Les sols qui ne sont pas correctement évalués lors d’une sécheresse ou d’un gel peuvent subir des dommages pendant de nombreuses années après la construction. Si vous n’effectuez pas cette étude, votre compagnie d’assurance peut refuser de payer votre sinistre.

Plan du site